lundi 15 septembre 2014

Un fauteuil roulant connecté conçu par Intel ?

La semaine dernière, Intel nous a fait part d’une nouvelle qui ne manquera pas de surprendre la majorité d’entre nous. Elle nous a annoncé un fauteuil roulant connecté qui pourrait faciliter la vie de plusieurs personnes inaptes. Une œuvre que cette renommée dans la fabrication de semi-conducteurs traitera avec le grand physicien théoricien Stephen Hawking.

Le résultat de la collaboration entre Intel et Stephen Hawking


La majorité des gadgets connectés de nos jours sont destinés aux gens possédant leurs pleines aptitudes, pour suivre leur activité sportive et tous. Intel, elle s’est intéressée aux gens qui n’arrivent pas à se déplacer que par le biais d’un fauteuil roulant, en concevant un fauteuil roulant connecté. Une nouvelle dont il nous a fait part durant la Keynote d’Apple le mardi dernier, ce fauteuil serait donc le fruit de sa collaboration avec le célèbre physicien Stephen Hawking. Ce dernier qui, malheureusement, a perdu certaines de ses aptitudes à cause de la maladie de Charcot, et est donc condamné à rester sur un fauteuil roulant. Il n’a toutefois, pas voulu ne juste que se lamenter sur son sort, et a donc continué ses recherches. C’est ce dernier qui a donc eu l’idée de concevoir ce fauteuil roulant connecté qui pourrait aider les nombreux invalides de ce monde. Stephen qui étant un grand physicien reconnu pour ses compétences dans le domaine des trous noirs, de la cosmologie, de la gravité quantique, et aussi du Boson de Higgs, s’intéresse donc désormais, aux œuvres technologiques.

La technologie qui facilitera la vie de nombreux inaptes

Sinon concernant le fauteuil, il ressemble à un simple fauteuil, mais intègre en plus de nombreux logiciels lui permettant d’être autonome. Il peut donc se déplacer sans être poussé, et sans avoir recours à d’autres sources d’énergie. Ce fauteuil retient les positions de tous les obstacles par exemple dans la maison, pour faciliter le déplacement de son maître. Mis à part cela, il est aussi doté de nombreux capteurs permettant d’enregistrer toutes les données sanitaires de l’usager pour les transmettre au corps médical. Ainsi, dès que l’utilisateur présente quelques symptômes de malaises ou genre, les secours pourront être rapidement alertés et arriveront plus rapidement.
Etant le concepteur de cette chaise, Stephen Hawking sera donc le premier à le tester. Tous les usagers de ce fauteuil seront donc en contact avec ce célèbre physicien qui pourra les conseiller et converser avec eux.

Pouvoir d'achat : 1 Français sur 5 est à découvert tous les mois


Selon le dernier baromètre CSA-Cofidis, il manque en moyenne 464 euros aux Français chaque mois pour vivre confortablement.

Les prix à la consommation ont baissé de 0,3% en juillet. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
Les prix à la consommation ont baissé de 0,3% en juillet. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

464 euros. C’est la somme qui manque en moyenne chaque mois aux Français pour vivre confortablement, selon le baromètre CSA-Cofidis sur le pouvoir d'achat. "Si une majorité de Français continue de juger son pouvoir d’achat comme correct mais sans plus (52%), plus de 6 Français sur 10 (63%) déclarent que leur pouvoir d’achat a plutôt diminué au cours de l’année qui vient de s’écouler" indique le baromètre.
Une tendance qui ne devrait pas évoluer dans les mois qui viennent puisque selon le baromètre 58% des Français anticipent une nouvelle diminution au cours de l’année à venir. 
Selon le baromètre, près de 1 Français sur 5 (18%) est à découvert tous les mois et près de 1 Français sur 2 déclare avoir été à découvert au moins une fois dans l’année (47%). Ce chiffre est en hausse est en hausse par rapport au baromètre 2013.

L'épargne, recours prioritaire

L'utilisation de l'épargne reste le procédé le plus courant pour 48% des Français. Ils sont néanmoins moins nombreux à le faire qu’en 2013 et 2012. "Confrontés à la diminution de leur épargne et aux difficultés à la reconstituer, 1 sondé sur 3 change aussi ses habitudes de consommation (36%) quand une minorité de Français sollicite un crédit (7%) ou fait appel à son entourage (6%)" appuie le baromètre CSA-Cofidis.
Enfin, le sondage indique que les Français sont plus nombreux que l’année dernière (59% contre 51%) à avoir des projets nécessitant des dépenses importantes, leur réalisation en est néanmoins plus incertaine (42% contre 51%) puisqu’ils ne sont que 17% à être sûrs de les mener à terme. Un quart (25%), pourraient par ailleurs les reporter et 17% envisagent même de les annuler.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...