vendredi 12 septembre 2014

Logements : l'ajustement à la baisse des prix de vente se poursuit

Les notaires et l'Insee, qui auscultent les transactions de logements, ont livré, jeudi 11 septembre, leurs statistiques pour le deuxième trimestre 2014.

Au niveau national, l'Insee chiffre le repli des prix de vente au deuxième trimestre, sur un an, à - 1, 2 % (après - 1,9 % au premier trimestre), mais seulement à - 0,8 % en province (après - 1,8 % au trimestre précédent).

En Ile-de-France, les notaires constatent que les prix poursuivent leur lente baisse : sur un an, les prix franciliens sont en recul de 2 %. La baisse est plus marquée pour les maisons (- 3,3 %) que pour les appartements (- 1,4 %).

Le recul est de - 1,1 % sur un an dans la capitale, à 8 120 euros le mètre carré, en moyenne, et de - 1,2 % en Petite Couronne, à 4 340 euros le mètre carré. Le repli est plus marqué en Grande Couronne, - 2,4 %, à 3 000 euros le mètre carré.
Comparé au point haut du troisième trimestre 2012, le prix des appartements a ainsi baissé de - 3,6 %, en Ile-de-France, et celui des maisons de - 7,4 %.

BIENTÔT SOUS LES 8 000 EUROS LE M2
Se basant sur les promesses de ventes déjà signées, les notaires anticipent, pour le trimestre suivant (juillet-septembre), la poursuite de cette érosion et, dans la capitale, un prix tout juste au-dessus des 8 000 euros le mètre carré, d'ici à octobre.

Sébastien de Lafond, PDG de MeilleursAgents.com, constatait, lui aussi, le 5 septembre, que les prix parisiens passeraient sous la barre des 8 000 euros avant la fin de l'année.
Avec 735 000 transactions au cours des douze derniers mois, l'activité se stabilise. En Ile-de-France, 72 300 logementsont été vendus au cours du premier semestre. Ce qui correspond à une activité inférieure de 10 % à 12 % à la moyenne des dix dernières années.

Tempêtes solaires : la Terre impactée dès ce soir par ce phénomène

Les tempêtes solaires n’épargneront pas la Terre puisque le phénomène commencera à la toucher dès ce jeudi soir, et cela jusqu’à vendredi.
La Terre doit faire face à des tempêtes solaires et ces phénomènes sont largement suivis par les scientifiques, car les dégâts peuvent être considérables. La France ne sera pas selon les estimations des experts touchée par d’éventuels problèmes, mais ce ne sera pas le cas pour les USA. En effet, le directeur du Space Weather Prediction Center (SWPC) révèle que le nord sera impacté par des dysfonctionnements notamment au niveau de la radio et des signaux GPS. Le réseau électrique pourrait également être impacté lors de ces phénomènes qui sont toujours très spectaculaires.

La Terre touchée par deux tempêtes solaires

Ce n’est pas la première fois qu’une tempête solaire menace la Terre puisque la planète a eu l’occasion d’échapper à plusieurs problèmes. Toutefois, deux phénomènes viendront la frapper dès ce jeudi soir ainsi que vendredi. Même si les dysfonctionnements peuvent être au rendez-vous, les tempêtes solaires engendrent des spectacles très impressionnants à regarder. En effet, le Canada ainsi que les USA seront les mieux placés pour découvrir des aurores boréales. Elles devraient être spectaculaires selon les prévisions des experts qui donnent rendez-vous aux passionnés ce vendredi soir.

Des tempêtes solaires observées lundi et mercredi

Les deux tempêtes solaires qui affecteront la Terre sont produites par les EMC qui sont des éjections de masse coronale qui se produisent à la surface de notre étoile. Les scientifiques ont eu l’occasion de constater que les deux phénomènes toucheront notre planète, mais elles se sont produites il y a quelques jours. En effet, la première tempête solaire date de lundi soir et la seconde a été référencée un peu avant 20 heures ce mercredi. Les scientifiques surveillent toujours ces phénomènes, car ils ont la capacité si l’intensité est suffisante de produire des dégâts considérables au niveau des satellites.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...