lundi 13 août 2012

Feria de Béziers : tué parce qu'il touchait la moto d'un autre


voiture de police
Crédits : TF1/LCI

Partager

À lire aussi

Un homme est décédé dimanche des suites de ses blessures lors d'une bagarre qui avait éclaté dans la nuit de vendredi à samedi à la Feria de Béziers parce qu'il avait touché la moto d'un des protagonistes.
L'un des agresseurs présumés, interpellé quelques heures après les faits, a vu sa garde à vue prolongée dimanche matin, tandis qu'un deuxième a été convoqué et a accepté de se présenter aux enquêteurs alors qu'un troisième est activement recherché par la police, a précisé a indiqué le procureur de Béziers Patrick Mathé.

Un quatrième homme, soupçonné d'avoir participé à cette agression, et qui  avait été placé en garde à vue, a lui été relâché, son innocence ayant été établie, a souligné M. Mathé. Selon les premiers éléments de l'enquête, une querelle a éclaté à la fermeture d'une bodega de la Feria lorsque la victime a "tripoté la moto d'un des protagonistes", a expliqué M. Mathé. 

Des insultes ont alors été échangées et la bagarre qui a suivi a rapidement dégénéré lorsqu'un des hommes s'est acharné à coups de pied sur la victime qui était au sol. Transportée à l'hôpital de Montpellier, la victime était en état de mort clinique depuis samedi. Une autopsie sera pratiquée lundi, a indiqué le procureur de Béziers.

Fillon : "Si j'étais Hollande, je prendrais l'avion pour Moscou"



François Hollande à Varces pour présider l'hommage national rendu au 88e soldat français mort en Afghanistan, le 11 août 2012.
François Hollande à Varces pour présider l'hommage national rendu au 88e soldat français mort en Afghanistan, le 11 août 2012. / Crédits : 

Partager

Plusieurs ténors de l'opposition de droite appellent François Hollande à interrompre ses vacances pour se rendre à Moscou et engager un dialogue avec la Russie pour tenter de débloquer la diplomatie internationale sur le dossier syrien.
La Russie, tout comme la Chine, a jusqu'ici opposé son veto au Conseil de sécurité de l'Onu contre toute proposition de résolution condamnant le régime de Bachar al Assad.  L'UMP et l'ancien président Nicolas Sarkozy ont fortement critiqué ces derniers jours l'attentisme présumé de François Hollande sur le dossier syrien. La France recherche "obstinément" les moyens d'une transition politique en Syrie, a répliqué samedi le président français.
"Plutôt que de s'invectiver lamentablement quand des hommes et des femmes meurent sous les bombes et les tortures, il vaudrait mieux chercher à débloquer le véritable verrou de ce conflit: la position de Moscou!", estime François Fillon dans une tribune à paraître dans Le Figaro de lundi.
"Si j'étais François Hollande, je prendrais l'avion maintenant pour Moscou, si possible avec (la chancelière allemande) Angela Merkel, et je chercherais à offrir à la Russie de véritables garanties sur sa sécurité et sur une relation de confiance avec l'Otan", ajoute l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, qui dit être opposé à une intervention militaire, qui constituerait d'après lui une "très grave erreur stratégique". Que François Hollande "prenne des risques, qu'il abandonne ses postures bourgeoises et atlantistes version guerre froide. Qu'il parle avec la Russie", conclut-il, estimant que la France fait à ce jour "le service minimum" sur le dossier syrien.
"Où est passé la France ?"
Un constat partagé par l'ancien ministre de l'Intérieur UMP Brice Hortefeux. "Où est passée la France ? Jamais le président n'a interrompu ses vacances pour se rendre à Moscou, essayer de convaincre le président Poutine", s'étonne-t-il dimanche dans un entretien à Nice Matin.
Dominique de Villepin, qui fut Premier ministre de Jacques Chirac, et se battit en 2003 pour empêcher l'intervention militaire en Irak, exhorte également Paris à ne pas "laisser en paix" les diplomaties russe et chinoise, suggérant pour sa part l'envoi d'un émissaire à Moscou. L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac juge que la France est "un peu trop sur le reculoir" et doit garder l'option militaire ouverte pour "donner des dents" à sa diplomatie. Il prône, entre autres mesures, la création de couloirs aériens protégés en Syrie et un déploiement aéronaval au large du pays.
François Hollande, qui s'est brièvement rendu en Isère samedi pour rendre hommage à un sous-officier français mort en Afghanistan, est actuellement en vacances au Fort de Brégançon (Var) avec sa compagne Valérie Trierweiler.
Paris a envoyé une mission médico-chirurgicale à la frontière jordano-syrienne pour porter secours aux réfugiés syriens et aux blessés, et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius se rendra du 15 au 17 août en Jordanie, au Liban et en Turquie pour évoquer la situation syrienne.  La France a également convoqué pour le 30 août une réunion ministérielle du Conseil de sécurité de l'Onu, dont elle a pris la présidence tournante le 1er août.
Le conflit syrien a fait 18.000 morts en près de 17 mois, selon les organisations proches de l'opposition.

Les cent jours de Hollande : quelles sont ses principales mesures ?


François Hollande et Jean-Marc Ayrault (montage TF1 News)
François Hollande et Jean-Marc Ayrault (montage TF1 News) / Crédits : montage TF1 News

Partager

À lire aussi

Cela fait cent jours que François Hollande, élu le 6 mai dernier à la présidence de la République, est à l'Elysée. Retrouvez point par point les principales mesures du président et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault.
Economie
BUDGET RECTIFICATIF : le gouvernement Ayrault s'est appliqué à supprimer les symboles fiscaux du quinquennat Sarkozy: TVA "sociale", défiscalisation des heures supplémentaires, allègement de l'ISF et des droits de succession. Il a augmenté les impôts de 7,2 milliards d'euros et gelé 1,5 milliard de dépenses.
 
SALAIRES PUBLICS : plafonnement par décret de la rémunération des dirigeants des entreprises publiques à 450.000 euros brut par an.
 
SOUTIEN A L'AUTOMOBILE : après l'annonce choc de la suppression de 8.000 emplois par PSA, plan de soutien à la filière automobile axé sur les voitures "propres". "Bonus écologique" porté de 5.000 à 7.000 euros pour les électriques, 2.000 et 4.000 euros pour les hybrides. 
 
ENCADREMENT DES LOYERS : l'encadrement des loyers privés, lors d'une relocation ou du renouvellement du bail, s'applique depuis le 1er août dans 38 agglomérations de l'Hexagone et de l'Outre-mer : Paris, Lyon, Marseille ou Nice, mais aussi de plus petites communes comme Forbach (Moselle) ou Annemasse (Haute-Savoie).
 
CONSTRUCTION : abrogation de la loi augmentant de 30% les droits à construire, adoptée à la fin du quinquennat Sarkozy, qui visait à favoriser la densification.
 
Politique 
Commission sur la rénovation et la déontologie de la vie politique présidée par Lionel Jospin.
 
Signature par tous les ministres d'une Charte de déontologie (patrimoine, non cumul, déplacements...) 
 
Diplomatie et défense 
AFGHANISTAN : annonce du retrait d'ici fin 2012 des forces combattantes françaises.
 
SYRIE : Accusé d'inertie par la droite, François Hollande privilégie la voie diplomatique. Il a réuni une centaine de pays occidentaux et arabes lors de la conférence des Amis de la Syrie à Paris le 6 juillet. Envoi d'un hôpital de campagne à la frontière jordanienne.
MALI : le président français s'est plusieurs fois prononcé pour une intervention dans le cadre de l'Union africaine et des Nations Unies.
EUROPE : tout en appelant à renforcer "la relation incontournable" entre la France et l'Allemagne, François Hollande a démontré sa volonté de sortir de ce traditionnel tête-à-tête, en appuyant notamment lors du sommet européen de Bruxelles des 28 et 29 juin les revendications de l'Italie et de l'Espagne face à la chancelière Angela Merkel. 
 
Social 
RETRAITES : décret du 2 juillet pour entrée en vigueur le 1er novembre permettant de partir en retraite à 60 ans si l'on a commencé sa vie active avant vingt ans et si l'on dispose des annuités requises. Coût: 1,1 milliard en 2013, 3 milliards en 2017, financé par un relèvement étalé sur cinq ans de 0,25 point de la cotisation employeur et du même montant pour la cotisation salarié. 
 
SMIC : augmentation de 2 % au 1er juillet. Coût: 500 millions d'euros, à la charge de l'Etat et des administrations publiques. Le smic atteint 1.425,67 euros brut pour 35 h hebdomadaires.
 
ARS: relèvement de 25% de l'allocation de rentrée scolaire. Coût : 370 millions d'euro.
 
Education
Allongement des vacances de la Toussaint sur deux semaines pleines, avec deux jours de classe récupérés dans l'année. 
 
Recrutements : 1.000 professeurs dans le primaire, 75 conseillers principaux d'éducation et 280 professeurs dans le secondaire, 500 assistants de prévention et de sécurité, 2.000 assistants d'éducation, ainsi que 1.500 auxiliaires de vie scolaire pour accompagner les élèves handicapés. 
12.000 contrats uniques d'insertion dans les établissements, alors que 14.700 contrats de ce type arrivaient à échéance cet été. 
 
Suppression de la prise en charge des frais de scolarité sans conditions de ressources pour les lycéens français scolarisés à l'étranger. Des bourses seront attribuées sur critères sociaux.
 
Enseignement supérieur 
Hausse de 2,1% des bourses étudiantes. Lancement des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche.
 
Justice 
Nouvelle loi contre le harcèlement sexuel, suite à l'abrogation de l'ancien texte de loi par le Conseil constitutionnel le 4 mai.
 
Sécurité 
Création de quinze "zones de sécurité prioritaire" (ZSP).
 
Culture 
Retour au taux de TVA réduit sur le livre à 5,5%, ainsi que sur le spectacle vivant, dans le cadre du budget rectificatif 2012. Le relèvement à 7% avait été décidé en novembre 2011. 
 
23,5 millions d'euros débloqués pour le spectacle vivant, prévus dans le budget 2012 mais gelés par l'équipe précédente.
 
Moratoire pour la Maison de l'histoire de France, voulue par Nicolas Sarkozy sur le site parisien des Archives nationales et prévue en 2015.
 

Tentative de traversée de la Manche à la nage? Une femme retrouvée morte sur une plage



Selon le parquet de Boulogne-sur-Mer, cette femme d'origine asiatique âgée d'environ 35 ans a été découverte dimanche soir sur la plage de la Pointe-aux-Oies, à Wimereux. Elle était en combinaison de natation, équipée pour rejoindre à la nage les côtes anglaises. On ne connait pas encore les causes de sa mort.

Une femme découverte morte sur une plage près de Boulogne-sur-Mer © IDÉ
La jeune femme avait plié des vêtements secs sous sa combinaison en Néoprène et portait une boussole autour du cou. Elle avait également un sac étanche avec des boissons énergisantes. Son corps avait été enduit de vaseline afin sans doute de résister aux frictions et aux basses températures.  
Noyade ou chute de la falaise? Les causes de sa mort ne sont pas connues, a précisé le procureur Jean-Philippe Joubert.  Une autopsie devrait avoir lieu mardi ou jeudi.
Les côtes anglaises sont à 40km de Boulogne-sur-Mer. La Manche est connue pour être dangereuse, avec de forts courants et un trafic maritime important. Rares sont les migrants qui ont tenté de gagner  l'Angleterre à la nage comme dans le film Welcome de Philippe Lioret, avec Vincent Lindon. Le héros de ce film, un jeune réfugié kurde, avait disparu pendant la traversée.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...