lundi 26 mars 2012

Jean-Bernard Lévy reprend SFR en direct



La nomination du président du directoire de Vivendi doit être annoncée ce soir. Il succède à Frank Esser à la direction de SFR. Il devra serrer les coûts alors que l'opérateur mobile pâtit de l'arrivée fracassante de Free Mobile.

Jean-Bernard Lévy reprend SFR en direct
Selon des sources concordantes, Jean-Bernard Lévy va reprendre lui-même les rênes de SFR. La nouvelle devrait être rendue publique ce soir après la clôture de la Bourse, et après avoir été présentée aux équipes. Le président du directoire de Vivendi succède donc à Frank Esser, dont le départ avait été révélé par « Le Figaro » hier soir.
Le conseil de surveillance de Vivendi reproche à Frank Esser de n'avoir pas su anticiper suffisamment l'arrivée de Free Mobile. Du 10 janvier à la fin du mois de février, le groupe a perdu 208.000 clients nets (1 % de la base clients). Au quatrième trimestre 2011, déjà, SFR a réalisé les plus mauvaises performances des trois opérateurs mobiles en termes de chiffre d'affaires (services mobiles)  : -8,7 % contre -4,5 % pour Orange et -7,1 % pour Bouygues, selon Crédit Suisse. « La brutalité de l'irruption de Free sur le marché de la téléphonie mobile rend plus nécessaire et plus urgente une redéfinition du modèle économique de SFR », affirme une source proche de Vivendi. Selon cette même source, Frank Esser ne pouvait plus incarner cette nouvelle donne.
De plus, c'est sur la base de prévisions optimistes de l'Etat-major de Frank Esser que Vivendi a racheté les 44 % de Vodafone dans SFR, l'année dernière, pour la somme coquette de 8 milliards d'euros.
Jean-Bernard Lévy va prendre la tête de SFR pour réduire les coûts. Son mandat est temporaire, cependant aucune durée n'a été précisée. « Il reprend SFR pour une durée indéterminée », se contente-t-on de déclarer de source proche du groupe.
Un cabinet de chasseurs de tête aurait été nommé pour trouver un successeur à plus long terme. Les noms qui circulent sont ceux de Didier Quillot (qui a quitté il y a quelques mois la présidence de Lagardère Active), Gilles Pélisson (ex-directeur général de Bouygues Telecom), Olivier Huart (directeur général de TDF), Jean-Marc Tasseto (directeur général de Google France, ex-directeur marketing de SFR), et Michel Combes (directeur général Europe de Vodafone). Bertrand Méheut, le patron de Canal + aurait fait une offre de services qui a été déclinée par Vivendi.
Dans les mois qui viennent, les résultats de Jean-Bernard Lévy à la direction de SFR seront scrutés de très près. Cette annonce intervient alors que l'action Vivendi est malmenée en Bourse depuis le début de l'année. La direction du groupe a décidé de changer la politique de dividende, ce qui a provoqué la 

Abdelkader Merah, le cerveau des tueries de son frère à Toulouse et Montauban ?



Léonore Guillaume, publié le 26/03/2012 à 12:22, mis à jour à 16:10
Abdelkader Merah, le cerveau des tueries de son frère à Toulouse et Montauban ?
Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter, est mis en examen pour l'affaire des tueries de Toulouse et Montauban. L'enquête cherche à éclaircir sa relation avec Mohamed.
afp.com/Kenzo Tribouillard

Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter, a été mis en examen dimanche notamment pour "complicité d'assassinats". Des indices tendent à laisser penser qu'il a des responsabilités dans les actes de Mohamed. 

Abdelkader Merah a-t-il aidé son frère Mohamed à organiser ses tueries? Ce lundi, le rôle du frère aîné du tueur au scooter semble se préciser. Il a été mis en examen dimanche pour "complicité d'assassinats", "vol en réunion" et "association de malfaiteur en vue de la préparation d'actes terroristes" et écroué à la prison de Fresnes. Si un lien est bel et bien établi entre Abdelkader et les tueries, il risque la prison à perpétuité. 
Le vol du scooter
Bien qu'il ait précisé lors de sa garde à vue qu'il n'était pas au courant des projets de son frère, les enquêteurs de la sous-direction terroriste ont des doutes sur ses responsabilités. Selon le site de 20 minutes, il aurait en effet participé, le 6 mars dernier, au vol du scooter utilisé par son frère lors des tueries de Toulouse et Montauban. Il a également avoué avoir accompagné Mohamed Merah chez le concessionnaire afin de désactiver le système de géolocalisation. Des éléments qui poussent un policier proche de l'enquête à le désigner comme le "cerveau" de l'opération. 

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...