dimanche 18 mars 2012

The Voice : nouveau succès d'audience pour la fin des auditions !



Les auditions à l'aveugle de The Voice : la plus belle voix ont, pour leur dernière session, enregistré un nouveau carton d'audience sur TF1. De nombreux talents remarquables ont complété les équipes des 4 coachs.
The Voice : la plus belle voix - TF1
Définitivement, le concept innovant de The Voice : la plus belle voix a été adopté avec passion par les Français. Hier soir encore, ce sont 8,6 millions de téléspectateurs (soit 37,2% du public) qui ont assisté à la quatrième et dernière session des auditions à l'aveugle du show musical évènement. Avant l'épreuve des "battles" la semaine prochaine, retour sur la construction des équipes de nos 4 coachs.
JeniferGarouFlorent Pagny, et Louis Bertignac ont eu la lourde tâche de sélectionner les derniers talents en compétition dans The Voice : la plus belle voix, afin de composer leur équipe de 12 artistes en devenir. Et ça n'a pas été de tout repos. Certaines voix ont une nouvelle fois donner des frissons aux 4 coachs, notamment Elodie Balestra sur All By Myself ou encore Aude Henneville qui a su troubler tout le monde avec sa voix rauque lors de son interprétation de I'll Stand By You. Petit détail : les coachs ont pu ajouter un 13ème talent à leur team.
Si Jenifer et Louis Bertignac ont su s'en tenir à 12, Garou et Florent Pagny ont eu besoin de ce bonus, et ont craqué pour une voix de plus. Les 4 coachs peuvent d'ailleurs se rassurer, ils ne seront plus dos aux talents désormais. Samedi prochain dès 20h50, le plateau de The Voice se transformera en ring de boxe, et une première partie des chanteurs sélectionnés depuis 4 semaines s'affronteront lors des "battles" tant redoutées.
Une nouvelle dynamique et de nombreux rebondissements à venir... A suivre la semaine prochaine dans The Voice : la plus belle voix sur TF1.

Bertrand Cantat : Nouvel album pour une nouvelle vie



LE RETOUR DE BERTRAND CANTAT


Bertrand Cantat devrait sortir un album en 2013. Ce projet se veut “très personnel” selon le chanteur cité par Sud-Ouest. En ce début 2012, l'ex leader de Noir Désir multiplie les collaborations.
MaxPPP/Lejeune
Bertrand Cantat, l'ex leader de Noir Désir devrait sortir un album solo au printemps 2013. Un album qui se veut « très personnel » aux dires du chanteur qui déclare ce dimanche à Sud-Ouest vouloir se rapprocher «artistiquement » de qui il est. La naissance de cet album reflète donc en partie sa nouvelle vie. 

Des représentations théâtrales, des collaborations

Dès le 30 janvier 2012, Bertrand Cantat avait rejoint le théâtre du Trianon avec Brigitte Fontaine dans le duo Les Vergers. Il a également joué dans Bis baby boum boum et donner la réplique à Grace Jones dans Soufi. Il a également participé à l'enregistrement au Mali de Folila avec les chanteurs Amadou et Mariam. La sortie de l'album, Oh Amadou est d'ailleurs prévue pour le 26 mars prochain.
Cliquez ici !

“Je fermais les yeux, je m'abandonnais”

Sur certains passages de cet album, il se recentre sur de nouvelles choses ou il lui arrive de slammer. Cette oeuvre lui a permis d' « d'aller vers un ailleurs, de m'éloigner de moi », avant d'ajouter qu'« avec Amadou et Mariam, j'ai vécu une aventure simple et généreuse, un moment au cœur de l'Afrique. Nous avons voulu rendre palpable cette ambiance-là.» Le nouvel album de Bertrand Cantat sera signé « en son nom depuis la séparation de son groupe Noir Désir ». Le chanteur aurait signé un contrat chez Barclay, label d'Universal. 

Les mouches privées de sexe compensent par l’alcool



Partager
17Votre avis :Fascinant
5InquiétantBonne nouvelleIntéressantEtonnant
Info rédaction, publiée le 18 mars 2012
Le comportement des mouches pourraient permettre de mettre au point de nouvelles thérapies contre l'addiction
Publiant leur étude dans Science, des chercheurs américains ont montré expérimentalement que des mouches drosophiles mâles en manque de sexe, contrairement à leurs congénères plus chanceux, montraient une préférence pour les aliments mêlés à de l’alcool. Un constat qui pourrait intéresser les spécialistes des addictions. 
Dans l’étude qu’ils ont menée, des biologistes de l’Université du Missouri ont constaté que des mouches drosophiles mâles qui avaient fécondé à plusieurs reprises durant plusieurs jours ne montraient aucune préférence pour les aliments alcoolisés qu’on leur proposait (parmi d’autres). A l'inverse, les mâles ‘rejetés’ n’ayant pas eu accès aux femelles affichaient au contraire une prédilection pour la nourriture mélangée à 15% avec de l’alcool.
Mais ce n'est pas la seule constatation qu'ont fait les chercheurs. Ils ont également observé que les mâles insatisfaits présentaient des taux inférieurs d'une molécule appelée neuropeptide F, contrairement à leurs congénères sexuellement comblés qui eux, montraient des niveaux bien plus élevés. Selon les chercheurs, les comportements des sujets étaient même totalement prévisibles en fonction des niveaux de neuropeptide F dans le cerveau des insectes. Les chercheurs pensent ainsi que l'alcool peut avoir satisfait le désir de récompense physique chez ces insectes.
"L'identification des mécanismes moléculaires et génétiques qui contrôlent la demande de récompense chez les mouches drosophiles pourrait influencer notre compréhension de l'abus de drogues et d'alcool chez les humains, puisque des études antérieures ont détaillé les similitudes entre les voies empruntées par les signaux [sensoriels] chez ces mouches et chez les mammifères. Les auteurs fournissent de nouveaux aperçus sur un circuit neuronal qui relie une interaction sociale gratifiante avec un changement durable de préférence comportementale", a commenté Troy Zars, professeur agrégé de sciences biologiques à l'Université du Missouri et expert en neurobiologie.
De nouvelles thérapies contre l'addiction ?
En effet, un neurotransmetteur cérébral semblable au neuropeptide F existe chez l'humain, il s'agit du neuropeptide Y, ce qui pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements contre la dépendance à l'alcool ou à d'autres drogues, juge Ulrike Heberlein, professeur d'anatomie et de neurologie à l'Université de Californie à San Francisco et principal auteur de ces travaux cité par l'AFP. Celle-ci précise également : "si les neuropeptides Y s'avèrent bien jouer un rôle déterminant dans l'état psychologique conduisant à abuser de l'alcool et des drogues, on pourrait alors mettre au point des thérapies neutralisant les récepteurs de cette molécule" pour en assurer un niveau suffisant constant dans le cerveau. 
Néanmoins, des essais cliniques sont déjà en cours pour évaluer les effets du neuropeptide Y et notamment sa capacité à soulager l'anxiété et d'autres troubles psychologiques aussi bien que l'obésité.

Echo mitigé de l’Interdiction temporaire du maïs transgénique



Echo mitigé de l'Interdiction temporaire du maïs transgénique18 mars 2012
Le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire a confirmé vendredi 16 mars 2012 la mesure conservatoire visant à interdire temporairement la culture du maïs transgénique Monsanto (MON810). Bien que visant à protéger l’environnement, cette mesure n’est pas appréciée à sa juste valeur. D’aucuns la trouvent tardive quand d’autres la condamne systématiquement.
Depuis le 20 février dernier, les autorités françaises avaient soumis à la commission européenne, une demande de suspension de l’autorisation de mise en culture du MON810 sur la base de nouvelles études. La commission a saisi l’autorité européenne de sécurité alimentaire (AESA) et indiqué que dans l’attente d’un avis de l’AESA, elle n’envisageait pas de prendre des mesures d’urgence. Rappelons que le moratoire lancé en 2008 avait été invalidé.
Pour l’organisme écologiste Greenpeace, cette décision est certes salutaire, mais tardive. Selon lui, les agriculteurs favorables au maïs OGM avaient le droit de le semer depuis novembre. Elle appelle à la vigilance citoyenne, car personne ne peut garantir que certains agriculteurs n’aient pu semer du maïs OGM. Les apiculteurs de l’Unaf (Union nationale de l’Apiculture française) partagent également cette inquiétude. Plusieurs personnalités ont salué cette décision. C’est le cas de José Bové, eurodéputé d’Europe Ecologie-Les Verts, qui affirme que le gouvernement a respecté ses engagements.
Mais cette décision n’est pas du goût de tout le monde. En effet, l’interprofession des semenciers, Initiatives Biotechnologies végétales (IBV) se dit consterné par cette décision. Selon les semenciers, cette décision est sans fondement et accroît la distorsion de la concurrence au sein de l’UE. En effet, selon l’IBV, le MON810 est cultivé à grande échelle dans plusieurs pays de l’UE comme l’Espagne depuis de nombreuses années sans que cela pose de problème. De son côté, l’Association française des biotechnologies végétales (AFBV) dénonce le signe négatif envoyé par le gouvernement aux acteurs des filières agricoles et agro-industrielles par cette décision. Selon elle, cette décision sacrifie la recherche française dans le domaine des biotechnologies végétales.
Quels sont les arguments qui justifient cette décision
A la lecture de l’arrêté, il ressort que :
  • L’évaluation des risques associés à la culture du maïs MON810 n’était pas rigoureuse
La directive européenne 90/220CE ayant permis la mise sur le marché du maïs Monsanto comporte de grandes faiblesses au niveau de l’évaluation des risques liés à la culture de ce maïs. Il a fallu l’abroger et la remplacer par une autre directive (2001/18 CE). Par ailleurs, le 4 décembre 2008, il a été reconnu que les procédures d’évaluation des risques environnementaux de la culture du MON810 gagneraient à être renforcées en prenant en compte l’incidence sur les insectes non cibles, l’incidence sur les milieux récepteurs sans oublier de considérer les conséquences à long terme.
  • L’AESA n’a pas tenu compte des conclusions du conseil
Dans sa décision de renouveler l’autorisation de la culture du MON810 qui est intervenue le 15 juin 2009, l’AESA a royalement ignoré les conclusions du conseil, contrairement aux dispositions
  • Toutefois, l’AESA va prononcer la dangerosité de la culture du MON810
Se prononçant sur le maïs Bt11, l’AESA a indiqué que, du fait de la production de la toxine Cry1Ab, ce maïs favorisait la mortalité des lépidoptères et renforçait la résistance des insectes ravageurs. A noter que les lépidoptères deviennent des papillons à l’âge adulte. A cette occasion, l’AESA n’a pas manqué de préciser que ces conclusions sont valables pour le maïs MON810 puisqu’il produit la même toxine Cry1Ab. Il convient de préciser que cet avis de l’AESA date du 8 décembre 2011 et jusqu’à ce jour aucune mesure de surveillance ni d’urgence n’a été prise ni par l’AESA, ni par la Commission européenne en charge de la question.
Eu considérant ces quelques arguments, la décision des autorités apparaît effectivement salutaire comme l’a indiqué Greenpeace.

Sortie de l’iPad 3 : peu d’effervescence mais du marché noir en masse



Le 17 mars 2012 à 11:00
Apple a lancé l’iPad3 à Paris, vendredi matin, dès 8 heures, mais les aficionados n’ont pas été les premiers servis par l’Apple Store
Sortie de l’iPad3 et trafiquants
L’iPad3 a en effet été lancé vendredi matin à 8h. La file d’attente était déjà longue à l’heure d’ouverture de l’Apple Store, malgré le prix de la tablette qui s’élève à 489 euros. Des clients étaient bien présents par centaine.
Mais le profil de ces derniers qui attendaient devant la boutique s’est avéré pour le moins surprenant. Peu de Français étaient en effet présents aux portes de l’Apple Store d’Opéra et il était difficile de se frayer un chemin parmi les Russes, Turcs ou Croates, regroupés en masse. Ceux-ci attendaient en effet depuis 20h la veille. La déception régnait donc parmi les geek et fans du nouvel iPad 3 qui ne parvenaient pas à entrer dans la boutique.
Les intéressés achetaient en outre plusieurs tablettes chacun, sortaient et les regroupaient dans la rue. « Nous avons donc assisté à un véritable défilé de personnes sortant avec 4 iPad en main et les regroupant auprès de ce que nous appellerons, les deux leaders », rapporte le site Gizmodo.fr.
Les trafics se jouaient au sein même de la file d’attente où des personnes revendaient leurs tickets d’attente pour 150 euros avant de se voir chassés par les gérants de l’Apple Store.
L’image de marque de Apple en pâtit
La presse devait normalement être invitée pour interroger et mettre à l’honneur le premier client de la tablette. Mais il n’en fut rien. La firme à la pomme harcelée par les traficants ne souhaitait pas particulièrement véhiculer cette image.
Apple avait en effet misé sur son image et sa communication pour la sortie du nouvel iPad, prévoyant des animations réalisées par des jeunes vendeurs vêtus de bleu, tapant des mains et scandant »youhou », de la musique, ou encore des jolies hôtesses pour venir servir un café chaud aux futurs clients qui attendent dans la rue. Mais l’image s’est avérée moins idéale que celle prévue par la firme.
Après une certaine attente, un premier client français a enfin pointé son nez. La presse s’est alors empressée de l’interroger. « Je suis très heureux », déclare l’homme.
Le marché noir de l’iPad3 est en effet florissant dans les pays de l’Est où l’iPad, qui n’est pas encore sorti, serait revendu 1400 euros, soit trois fois son prix d’achat selon Le Point. Les trafiquants ont fait le voyage depuis leur pays spécialement pour la sortie de la tablette.
Peu d’effervescence chez les geek aux portes de l’Apple Store
Outre ce problème lié aux trafics et au marché noir, les aficionados étaient peu présents au rendez-vous, et ce, dans le monde entier. On était loin de l’effervescence suscitée par les précédentes sorties de tablette ou iPhone.
A Tokyo, Hong Kong, Singapour et Sidney ils étaient une centaine de geeks, et dans les grandes villes européennes comme Londres, Francfort ou Paris, la foule ne se bousculait pas non pus au portillon.
Cependant, les commandes en ligne s’avèrent un succès car la firme à a pomme est déjà en rupture de stock, les délais de livraisons rallongés à deux ou trois semaines.

Les coptes, rassemblés, pleurent leur patriarche



Des milliers de coptes affluent de toute l’Égypte pour rendre un dernier hommage au patriarche.
Recueillement de chrétiens coptes égyptiens dans la cathédrale Saint-Marc du Caire, en hommage à ...
MOHAMED HOSSAM/AFP

Recueillement de chrétiens coptes égyptiens dans la cathédrale Saint-Marc du Caire, en hommage à Chenouda III.

Son corps est exposé pour trois jours dans la cathédrale d’Abbasiya, au Caire.
Avec cet article
Un châle noir sur la tête, les yeux rougis par les larmes, Maryam lève les mains vers le ciel. « Que va-t-on devenir sans lui ? »,  soupire cette cinquantenaire, qui pleure « Baba Chenouda », sur le parvis de la cathédrale d’Abbassiya, samedi 17 mars.
Elle est venue avec son fils, sa belle-fille et leurs trois enfants. Assis les uns contre les autres, ils sont décidés à rester là toute la nuit, malgré le froid. Au petit matin, le corps du défunt va être amené dans la cathédrale. « Nous attendons pour aller prendre sa  baraka »  (« bénédiction »),  dit Maryam.
Dimanche, en milieu de journée, la foule dans l’enceinte de la cathédrale était devenue compacte et des dizaines de milliers de coptes endeuillés remplissaient les rues autour de l’église. 
Certains sont venus de Sohag ou Minya, dans le sud du pays, d’autres du delta du Nil. Des groupes de scouts, des vieillards appuyés sur une canne ou des jeunes filles toutes vêtues de noir.

« NOUS SOMMES TRÈS TRISTES, MAIS BABA CHENOUDA EST PARMI LES SAINTS »,

Une certaine sérénité a remplacé les effusions de larmes. « Nous sommes très tristes, mais Baba Chenouda est parmi les saints »,  confie Bishoi, étudiant de 19 ans, originaire de Suez. « Je me souviendrai de sa sagesse : quand il y avait des violences entre chrétiens et musulmans, il nous conseillait de ne pas y participer. »  
Tous les jeunes coptes ne sont pas de son avis. Depuis la révolution, alors que les attaques contre les chrétiens sont plus fréquentes, certains d’entre eux se sont engagés dans des mouvements, comme l’Union des jeunes de Maspero, qui critiquent l’attitude conciliante de l’Église face au pouvoir. 
Lorsque le pape Chenouda a publiquement remercié l’armée pour sa gestion de la transition lors de la dernière messe de Noël, certains ont été scandalisés : deux mois plus tôt, en plein centre du Caire, des blindés avaient foncé sur la foule des manifestants coptes, tuant une vingtaine de personnes.

LE PROCHAIN PAPE « NE DEVRA PAS SE MÊLER DE POLITIQUE ».

« Nous avons critiqué les décisions du pape Chenouda face à l’armée, mais pas sa personne. C’était un homme fantastique, un symbole de la nation égyptienne »,  précise Mina Thabet, membre de l’Union des jeunes de Maspero. 
Le jeune activiste espère pourtant que le rôle de l’Église va changer avec le prochain pape. « Il devra s’occuper de nous sur le plan religieux, mais ne pas se mêler de politique. Les chrétiens doivent désormais être des citoyens comme les autres. C’est pour cela que nous devons être très vigilants lors de l’écriture de la nouvelle Constitution. »  
Mais avec un Parlement où Frères musulmans et salafistes sont largement majoritaires, beaucoup de coptes s’inquiètent de la place qui va leur être réservée dans la nouvelle Égypte, et la disparition de leur guide les effraie un peu plus.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...