vendredi 3 août 2012

Pour l'UMP, Hollande doit payer ses vacances à Brégançon


François Hollande et Valérie Trierweiler à leur arrivée au fort de Brégançon, le 2 août 2012.
François Hollande et Valérie Trierweiler à leur arrivée au fort de Brégançon, le 2 août 2012. / Crédits : AFP

Partager

Le secrétaire national de l'UMP Geoffroy Didier a demandé vendredi que François Hollande "paie ses vacances privées" au Fort de Brégançon (Var) comme gage de la normalité qu'il revendique.
C'est ce qui s'appelle prendre quelqu'un au mot : le secrétaire national de l'UMP, Geoffroy Didier s'est fendu d'un communiqué pour exiger de François Hollande une nouvelle "preuve" de sa normalité : "Lorsqu'on est un président apparemment normal, on prend sans doute le train pour se rendre sur son lieu de villégiature face à un mur de caméras sur le quai de la gare. Mais lorsqu'on est un président véritablement normal, on paie aussi ses vacances privées comme chaque Français qui gagne sa vie", écrit ce proche de Brice Hortefeux.
Le chef de l'Etat, qui a fait du train l'emblème à grande vitesse de son quinquennat, s'est rendu du quai de la gare de Lyon à Brégançon hier (lire notre article Hollande part en train à Brégançon). "Le domaine appartenant à l'Etat et François Hollande s'y rendant en famille pour des raisons privées et non professionnelles ni officielles, il n'y a strictement aucune raison que le contribuable soit sollicité", précise Geoffroy Didier.
Avant François Hollande, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy y ont séjourné à Brégançon pour des vacances. Après son mariage avec Carla Bruni-Sarkozy, le chef de l'Etat sortant a toutefois passé l'essentiel de ses congés à la résidence de cette dernière au Cap Nègre, située sur la commune voisine du Lavandou.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...