lundi 30 juillet 2012

Saint-Leu à l’encontre de la loi selon Sea Shepherd

3
3
3
3
3
1 vote
Augmenter police Diminuer police    impression    envoi à un ami    3 réactions

Pour l’association Sea Shepherd Réunion, en autorisant la pêche de requin dans sa commune, le maire de Saint-leu se met en marge de la réglementation en vigueur.

 
L’arrêté municipal de la mairie de Saint-Leu autorisant la pêche des requins bouledogues dans la réserve marine dans les limites des zones de sa commune, suscite de nombreuses réactions. Pour Stéphane Girard, membre de l’association Sea Shepherd Réunion la décision de Thierry Robert est "une surprise" précisant qu’un maire n’a pas les autorisations nécessaires pour prendre des décisions affectant la réserve marine. 
 
Selon lui, "ce n’est pas en adéquation avec la réglementation en vigueur et ça ne relève pas de sa compétence. Pour nous la limite elle est dépassée. S’il y une anomalie au niveau de la réglementation, on ne pourra pas laisser les choses en l’état". Il rappelle que "la compétence dans l’espace de la réserve marine de La Réunion relève uniquement du préfet et du ministère". 
 
En ce qui concerne l’achat de requin à deux euros le kilo, prévu par l’arrêté municipal, Stéphane Girard affirme que "la population réunionnaise doit savoir que l’ensemble des requins n’est pas commercialisable sur le Sud-Ouest Océan Indien à l’exception de trois espèces, parce qu’ils sont vecteurs de pathologies potentiellement mortelles". 
 
Il renvoie donc le maire à ses responsabilités, "c’est au maire de bien vouloir voir qu’elle est sa responsabilité et jusqu’où il veut aller avec ses administrés". Enfin, il met en garde les potentiels pêcheurs de requins leur rappelant qu’ils ne sont pas protégés par cet arrêté. Ces derniers se mettront hors-a-loi, selon Stéphane Girard, "alors même que monsieur le maire Thierry Robert semble leur faire croire qu’ils sont dans les clous".

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...