mercredi 4 avril 2012

Prêts immobiliers : les taux en baisse en avril


FINANCES PERSO



04/04 | 14:59 | mis à jour à 15:34 | Edouard Lederer


Pratiquement toutes les banques ont annoncé des baisses de taux pour les prêts immobiliers du mois d'avril. Elles se livrent à nouveau concurrence pour attirer les meilleurs emprunteurs.

ECRIT PAR
Edouard LEDERERJournaliste Finances persos
Déjà stables le mois dernier, les taux de crédit proposés par les banques commencent à sérieusement diminuer. Ce n'est pas tant l'importance des baisses annoncées qui attire l'attention (0,05 point à 0,1 point de baisse selon les cas), que son caractère général : selon le courtier Empruntis.com au moins neuf banques sur dix ont présenté des barèmes en baisse (et 100 % des barèmes selon meilleurtaux.com).
L'évolution des taux proposés varie selon la durée de prêt : en moyenne, ils restent stables sur les durées courtes (emprunt à 7 et 10 ans), diminuent plus franchement (-0,1 point) pour les durées de prêt les plus répandues (15 ans et 20 ans) et plus timidement (-0,05 %) pour les durées les plus longues (à 25 ans et 30 ans). Cette baisse des taux transparaît aussi dans les derniers baromètres publiés par meilleurtaux.com et par Cafpi.

Retour de la concurrence

Il y a deux raisons à ce mouvement de baisse. Tout d'abord, les banque profitent de la baisse de l'OAT 10 ans depuis la fin 2011 pour ajuster leurs barèmes à la baisse, un avantage loin d'être négligeable alors que le nombre de vente de logements a fortement ralenti depuis la fin 2011. « Il y a moins de biens à la vente, la production de logements neufs est en forte baisse et la conjoncture demeure délicate. Il n'empêche que la baisse des taux devrait soutenir la production de prêts en resolvabilisant une partie des acquéreurs », souligne Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.
Conséquence, avec un nombre moins important de candidats à l'achat, les banques doivent faire plus d'effort pour attirer l'emprunteur. Cela est d'autant plus important en ce moment que le printemps est traditionnellement la saison haute pour la vente de logements. On assiste donc au retour de la course de « grands réseaux qui étaient totalement sortis du marché depuis l'été dernier et qui obligent la concurrence à se repositionner », indique Maël Bernier directrice de la communication d'Empruntis.com. Seul bémol à apporter pour les candidats à l'achat : tout en se montrant plus agressives, les banques restent vigilantes sur les conditions d'octroi de leurs crédits.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...