mercredi 4 avril 2012

Damien Hirst en grande pompe funèbre



LE MONDE |  • Mis à jour le 
Abonnez-vous
15 € / mois
 Réagir Classer Imprimer Envoyer
Partager   google + linkedin
L'artiste britannique Damien Hirst devant l'une de ses oeuvres exposées à la Tate Modern à Londres, le 2 avril 2012.
Tate Modern, lundi 2 avril au matin, prévisite de presse de la rétrospective Damien Hirst. N'y sont conviés - c'est la loi du genre - que les gens de télévision, de radio ou d'écrit. D'habitude, il y a une centaine de personnes. Cette fois, les salles sont bondées. Foule cosmopolite. S'y côtoient des équipes venues du Proche-Orient, de Chine, du Japon et de tous les pays d'Europe. Ce simple fait témoigne, sans surprise, de la notoriété de Damien Hirst.
Le Britannique, né à Bristol en 1965, l'a gagnée il y a quinze ans. En 1997, le collectionneur Charles Saatchi, par ailleurs magnat de la publicité, présente à laRoyal Academy of Arts Sensation. L'exposition fait scandale et lance les YBA (Young British Artists), Hirst à leur tête. Depuis, il se maintient à ce rang. Jeff Koons, Maurizio CattelanTakashi Murakami et lui composent le quatuor des artistes stars, qu'achètent et exposent les collectionneurs stars - Charles Saatchi ou François Pinault. Rien d'étonnant donc si sa première rétrospective dans un musée londonien fait figure d'événement et si l'on se cogne aux caméras et aux micros.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...