mercredi 28 mars 2012

Une explosion de joie pour célébrer la fin de Wade



Mots clés : sénégalabdoulaye wademacky sall,
À la suite de la victoire du nouveau président, Macky Sall, soutenu par une très large coalition, un immense sentiment de fierté a fait chavirer de bonheur le Sénégal. Lequel va bien au-delà de l’adhésion au candidat libéral.
Dakar (Sénégal) envoyé spécial.   Au lendemain de l’élection triomphale de Macky Sall, dans les rues longeant l’une des artères principales du quartier gal), envoyé spécial.HLM Grand Yoff éventrée par d’importants travaux de canalisation, les marchands de journaux sont littéralement pris d’assaut. Sur les visages, on peut lire un mélange de jubilation et de fierté, tandis que s’étalent les titres vengeurs d’une presse largement acquise au vainqueur. « Macky au palais, Wade à la poubelle », résume en une l’Observateur (propriété du chanteur Youssou N’Dour), le quotidien le plus lu au Sénégal.
La veille au soir, même si les premières tendances ne laissaient aucun doute sur l’identité du nouveau président de la République, il a pourtant fallu attendre le communiqué d’Abdoulaye Wade félicitant son adversaire pour que Dakar explose de pétards, de cris de joie et de coups de Klaxon.
l’achat de voix en échec
Enfermé dans sa tour d’ivoire, incapable de prendre la mesure du rejet que son entêtement à rester au pouvoir suscitait, l’ex-chef de l’État allait-il nier l’évidence et s’accrocher à un trône qu’en éternel opposant il avait mis plusieurs décennies à gravir ?
Si la relative fiabilité du fichier électoral et les nombreux observateurs présents dans les bureaux de vote rendaient l’hypothèse d’un vol peu plausible, la fin de sa campagne augurait paradoxalement du pire : plusieurs « thiantacoune », les disciples du marabout affairiste cheikh Béthio Thioune, étaient pris en flagrant délit « d’achat de consciences », notamment à Bambey (région de Diourbel), échangeant des cartes d’électeur contre quelques milliers de francs CFA (lire encadré).
Quant aux dernières déclarations d’Abdoulaye Wade, qui assurait avoir « éradiqué la pauvreté au Sénégal », ou promettait de transformer le quartier déshérité de Rebeuss, dans le centre-ville de Dakar, en « nouveau Manhattan », elles esquissaient moins le portrait d’un homme en marche vers la victoire que celui d’un autocrate éructant des propos incohérents.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...