dimanche 18 mars 2012

Toulouse, Européen convaincant



Toulouse en voulait plus ! En déplacement dimanche à Rennes pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, le TFC a remporté un précieux succès dans la course à l'Europe (1-0), Danzé offrant malgré lui la victoire aux visiteurs. Au classement, les hommes d'Alain Casanova, qui ont pris 13 points lors des cinq derniers matches, reviennent à hauteur du troisième Lille, qui reçoit Valenciennes à 21h.

Bonne affaire pour Rivière et le TFC. (La Dépêche du Midi)Bonne affaire pour Rivière et le TFC. (La Dépêche du Midi)
Ils auront sans doute droit à une grosse soufflante de Frédéric Antonetti ! Alors qu'ils avaient l'occasion en recevant un rival direct dans la course à l'Europe, ex-aequo au nombre de points au coup d'envoi, d'afficher leurs prétentions européennes, les Rennais sont une fois de plus passés à côté de leur sujet, offrant un visage aussi pâle que leur prestation. Maladroits dans les zones de vérité, incapables de hausser le rythme lorsqu'il le fallait, les Bretons sont logiquement tombés pour la deuxième fois de la saison sur leur pelouse (après Marseille fin janvier), face à une équipe de Toulouse qui, elle, a su saisir sa chance pour signer le troisième succès de son histoire en Championnat au stade de la Route deLorient, presque trente ans après le dernier, qui datait du... 27 juillet 1983 !

Certes, le TFC a été bien aidé par la maladresse de Danzé, qui lui a offert la victoire en trompant Costil sur une frappe anodine de Rivière en fin de première période, mais cette victoire, sa quatrième en cinq matches (pour un nul), sa troisième de rang à l'extérieur après celles signées à Nancy (0-3) et Marseille (0-1), est méritée, dans la mesure où l'équipe d'Alain Casanova a fait preuve de plus d'envie, de technique et de mobilité que sa rivale, trop apathique. Au classement, Toulouse réussit une excellente opération, passant de la sixième à la quatrième place, à égalité de points avec le troisième, Lille, qui reçoit Valenciennes à 21h en clôture de la 28e journée. 

Une grosse satisfaction pour l'un des cadres de l'équipe, Moussa Sissoko, interrogé sur Foot+: "On a fait une très belle opération, on savait, vu les résultats d'hier (samedi), qu'il y avait l'opportunité de faire quelque chose de bien, on a montré un grand Toulouse, la victoire est méritée. On a fait un grand match, on a su bien défendre et jouer les contres à fond, le groupe mérite ce qu'on fait en ce moment."

Danzé bien malheureux...

Un grand match, on n'ira peut-être pas jusque-là, un match solide, indéniablement, attaqué par le bon bout avec beaucoup d'initiatives toulousaines en première période, comme ce centre de Sissoko sur lequel Boyle, prémonitoire, frôle le «csc» (8e), un but de la tête refusé à Rivière, limite hors-jeu sur une frappe de Regattin (16e), un tir de Didot dans les gants de Costil (18e), une magnifique combinaison sur coup franc qui voit la hanche de Théophile-Catherine empêcher Rivière de marquer (32e) ou une mésentente entre Costil et sa défense centrale dont manque de peu de profiter Rivière (40e). 

En face, peu de mouvements et donc d'occasions, si ce n'est une tête d'Erding au-dessus sur corner (24e), une parade d'Ahamada devant Kembo (26e) et un essai de Brahimi boxé par Ahamada (42e). La partie bascule finalement sur un but gag: après s'être fait «découper» par Boye (qui écopera d'un jaune a posteriori), Rivière poursuit son action, sa reprise sur une passe d'Aurier paraît anodine, mais Danzé, en voulant dégager, trompe son propre gardien (44e).

A la pause, nul doute que les Bretons ont entendu parler du pays par leur coach, mais cela leur donne à peine plus de peps au retour des vestiaires, avec une domination stérile sur le but d'Ahamada. Ce dernier n'aura d'ailleurs que deux véritables arrêts à effectuer, sur un bel enchaînement de Kembo qui élimine deux défenseurs et frappe plutôt que de servir Erding, seul, puis sur la tête de Kana-Biyik sur le corner qui suit (53e). C'est finalement le TFC qui aura les meilleures occasions de faire le break, par Didot puis Rivière qui buteront dans la même action sur Costil (47e), et Rivière encore (tête de peu au-dessus sur un centre de Machado, 59e). Avec 13 points pris sur 15 possibles, Toulouse ne cache plus ses ambitions en cette fin de saison, se montrant de plus en plus efficace hors de ses bases, ça tombe bien puisque son prochain déplacement aura pour cadre le Stadium Nord de Villeneuve d'Ascq face à un Losc désormais dans la ligne de mire des troupes d'Alain Casanova...

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...