lundi 19 mars 2012

Suicides: La Poste lance un grand dialogue social



L'Expansion.com avec AFP - publié le 19/03/2012 à 11:45

Le PDG du groupe public, Jean-Paul Bailly, annonce des mesures concrètes sur les conditions de travail d'ici le 30 avril, après le suicide de deux de ses salariés.

Le PDG de La Poste Jean-Paul Bailly
Le PDG de La Poste Jean-Paul Bailly
REUTERS/Gonzalo Fuentes
Le PDG de La Poste Jean-Paul Bailly a annoncé lundi à l'AFP des "ajustements" dans les réorganisations en cours dans le groupe et "un grand dialogue pour améliorer la cohésion sociale", aprèsdeux suicides de salariés survenus en Bretagne. Il a fait part de "quatre décisions importantes": "un grand dialogue au niveau national et local jusqu'au 15 septembre, un cycle rapide de négociations pour aboutir à un train de mesures concrètes d'ici le 30 avril, le report de six mois du déploiement de l'actionnariat salarié et la nomination d'une médiatrice de la vie au travail".
Le PDG a reçu la semaine dernière l'ensemble des organisations syndicales, dans le cadre d'un "cycle d'écoute et de dialogue sur la santé et le bien-être au travail". Ces consultations ont eu lieu après les drames récents qu'a connus le groupe, notamment les suicides en Bretagne de deux cadres du groupe, le 29 février et le 11 mars. L'un des cadres a laissé une série d'écrits bouleversants dans lesquels il accusait l'entreprise d'être à l'origine de sa "perte de repères" et faisait part de ses dernières volontés.
Jean-Claude Bailly a indiqué qu'il pourrait y avoir des "ajustements" dans les réorganisations et certains projets qui pourraient "trouver un calendrier plus détendu". Mais il a rejeté l'idée d'une pause globale des réorganisations, insistant sur le fait qu'il y avait "des centaines de projets en cours". "L'entreprise ne s'arrête pas. Une entreprise de la taille de La Poste ça se dirige en donnant du sens, en donnant du mouvement, pas en lui demandant de faire une pause", a-t-il insisté.
Un mouvement de grève national avait touché jeudi 15 mars certains bureaux, les syndicats appelant la Poste à "ouvrir les yeux sur la situation réelle des postiers". Les syndicats ont en commun réaffirmé à cette occasion que "l'amélioration des conditions de vie et de travail des postiers et du service public postal passe avant tout par l'arrêt des restructurations, des réorganisations, de la destruction de l'emploi qui ne visent que la rentabilité". Ils réclament un moratoire des réorganisations au sein du groupe qui emploie quelque 240.000 personnes.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...