jeudi 29 mars 2012

Seine-Maritime: Quatre adolescents tuent un camarade en lui tirant deux balles dans la nuque



37 contributions
Créé le 29/03/2012 à 08h37 -- Mis à jour le 29/03/2012 à 15h31

FAIT-DIVERS - Ils ont été mis en examen ce jeudi pour assassinat, et risquent jusqu'à vingt ans de réclusion...

Un adolescent de 17 ans a été abattu dans la nuit de lundi à mardi. Son corps, calciné, a été retrouvé mardi vers 1h30 par un agent de l'Office national des forêts (ONF), en forêt de Lyons, sur la commune de Beauvoir-en-Lyons, en Seine-Maritime. Les auteurs présumés des faits sont quatre mineurs de l'entourage de la victime, rapporte Paris Normandie.
«Deux fratries sont mises en cause», a confié la procureur du Parquet de Dieppe, Valérie Cadignan, au quotidien régional. Il s'agirait de frères de 15 et 17 ans, aux casiers judiciaires vierges, qui avaient fréquenté les mêmes établissements scolaires que la jeune victime. «L'autopsie a permis de déterminer que la victime a été atteinte à l'arrière de la tête, par deux balles de calibre 5,5 mm (22 long rifle). C'est le deuxième coup qui a entraîné la mort», a ajouté le procureur.

Un véritable «piège»

Grâce au téléphone portable et une partie de sa carte bancaire retrouvés sur place, la victime est rapidement identifiée. Les enquêteurs entendent alors son frère, qui leur explique que l'ado de 17 ans est sorti lundi soir retrouver des amis. Mardi, les enquêteurs interpellent les quatre amis, désormais suspects. Après quelques heures, ils passent aux aveux et décrivent le véritable «piège» qu'ils ont tendu au jeune homme, selon les mots du procureur de la République de Dieppe sur Europe1.
Selon le lieutenant-colonel Hugues Jeannin, commandant la Section de recherches de la gendarmerie de Rouen, interrogé par l'AFP, les quatre garçons ont appelé leur victime à de «multiples reprises», et l'un d'eux est venu la chercher avec un scooter. Lors de leur audition, ils ont indiqué qu'ils se sont répartis les rôles: l'un est allé chercher «amicalement» la victime pour l'amener en bordure de forêt, deux autres l'ont fait asseoir sur un rondin avant de l'abattre de deux balles dans la nuque, puis le quatrième aurait été chargé d'incendier le cadavre, aspergé d'essence.
L'un des auteurs présumés a indiqué à la police que l'arme a été jetée dans une mare. Ils expliquent avoir décidé de tuer leur camarade par crainte qu'il ne les dénonce pour un cambriolage qui se serait déroulé début mars. «Cela reste toutefois à vérifier compte-tenu de la distorsion entre les faits et la motivation», indique la procureur. Lors de ce cambriolage, une console de jeu et des bouteilles d'alcool avaient été volés. Le procureur a annoncé qu'une information judiciaire pour assassinat allait être ouverte.
Les quatre mineurs ont été mis en examen ce jeudi pour assassinat, a-t-on appris auprès du parquet de Rouen. Ils risquent jusqu'à vingt ans de réclusion.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...