mercredi 21 mars 2012

Richard Gere pas très fier de sa Pretty Woman !



Publié le mercredi 21 mars 2012
Dans une interview accordée au magazine Woman’s Day et dans le cadre de la sortie de son nouveau film, Arbitrage, l'acteur Richard Gere a eu la dent plutôt dure contre la très populaire comédie romantique Pretty Woman, qui participa à relancer sa carrière au début des années 90.
Richard Gere pas très fier de sa Pretty Woman !
"On n'arrête pas de me parler de ce film, mais je l'ai complètement oublié. C'était une comédie romantique stupide." Oui cela peut paraître dur, mais finalement, malgré toute l'affection que nous pouvons avoir pour ce film, il n'est pas très étonnant de voir Richard Gere tenir ce type de propos, aux vues de la manière dont il a orienté sa vie ces quinze dernières années. On soulignera plutôt qu'il est sincère et ce n'est pas si fréquent parmi les stars de cinéma. Richard avait en effet un boulevard devant lui, après les succès plutôt précoces d'American Gigolo,Officier et Gentleman puis plus tard celui de Pretty Woman. S'il a foncé vers ce statut de grande star hollywoodienne en épousant le top modèle n°1 de l'époque, Cindy Crawford, il fera assez rapidement marche arrière.

Il divorcera en effet assez rapidement de Cindy Crawford et évoque par ailleurs ce mariage comme ayant été une autre chose dont il n'est pas forcément fier, expliquant qu'il l'avait épousé pour de mauvaises raisons, pour la garder, alors que leur relation n'était pas idyllique. A partir de ce moment, c'est-à-dire au milieu des années 90, il se passionne encore davantage pour le boudhisme, qu'il avait découvert dans els années 70, se rapproche du Dalaï Lama et prend fait et cause pour le Tibet. Il est aujourd'hui interdit de séjour en Chine et s'est également impliqué dans de grands causes humanitaires. Ceci explique donc amplement pourquoi il jette regard aussi dure sur Pretty Woman et en particulier sur son personnage, le Golden Boy Edward Lewis. "Dans le film ce type de bonhomme de manière très positive, une grosse erreur. Heureusement, aujourd'hui, on se méfie d'eux".

Lorsqu'il embrasse ces causes humanitaires, il appuie alors sérieusement sur le frein de sa carrière hollywoodienne et choisit des projets qui lui semblent substantiels. Le succès ne sera plus vraiment au rendez-vous mais cela lui importe peu, il a depuis longtemps recentré sa vie sur ses combats et sur sa nouvelle femme,Carey Lowell, dont il partage la vie depuis maintenant plus de dix ans. Côté cinéma, il est donc plutôt exigent et on l'aura vu, en 2010, dans l'excellent film L'Elite de Brooklyn. récemment, il a joué dans Arbitrage, un film qui a été présenté sur le Festival de Sundance en janvier dernier. Richard Gere évoque ce film en expliquant qu'il propose une image bien plus intéressante et réaliste des hommes d'affaire et autres traders. On notera que le couple qu'il forma à deux reprises avec Julia Roberts est l'un des plus rentables du cinéma avec 463 millions de dollars de recettes pour Pretty Woman et 308 millions pour Just Married (ou preque). Richard Gere a reçu, en 2003, le Golden Globe de meilleur acteur pour la comédie musicale Chicago.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...