jeudi 29 mars 2012

Pollution et pollen, le cocktail explosif



Par Europe1.fr avec Raphaële Schapira et Sandrine Andreï
Publié le 28 mars 2012 à 08h59Mis à jour le 28 mars 2012 à 10h53
Les enfants sont particulièrement fragilisés pendant les pics de pollution printaniers
Les enfants sont particulièrement fragilisés pendant les pics de pollution printaniers © MAXPPP
Les pics de pollution se multiplient et se banalisent. Peu de gens sont informés de la situation.
Alerte aux particules fines en agglomération : les seuils sont une nouvelle fois dépassés mercredi, notamment en Ile-de-France et en Normandie. Avec l'arrivée du beau temps, les grandes villes françaises sont victimes d'une importante pollution, accentuée avec le pollen.

Pollen et particules fines

"La pollution crée une irritation des voies respiratoires, qui les rend plus vulnérables, au contact avec les pollens", explique Sophie Silcret, allergologue parisienne au micro d'Europe 1. "Par ailleurs, un grain de pollen c'est un peu comme une noix, avec une coque, et à l'intérieur une protéine allergisante. La pollution a un rôle d'abrasion de la coque, et la protéine exerce d'autant plus son pouvoir allergisant", poursuit-elle. L'allergologue recommande donc aux personnes allergiques ou asthmatiques d'éviter les promenades ou les efforts physiques à l'extérieur, en milieu de journée, lors des pics de pollution.
"Le pollen accentue le pouvoir allergisant de la pollution", explique Sophie Silcret.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...