samedi 24 mars 2012

Photos- Helmut Newton: sexe, luxe et volupté



L'exposition consacrée au photographe s'ouvre au Grand Palais

Publié le 24 mars 2012 à 14h47 par Camille Olivier
Photos- Helmut Newton: sexe, luxe et volupté
Paris, la ville qu’il aimait tant, organise au Grand Palais la première grande rétrospective consacrée au photographe depuis sa disparition, il y a huit ans. Une œuvre tout en provocation assumée et esthétisme ravageur… à redécouvrir absolument.
Son œuvre est là, torride, puissante, unique. Il est comme un général en campagne, ses modèles sont des soldats en uniformes de chair, des fils et des filles de luxe figés dans une esthétique sulfureuse. Poète (et inventeur) du porno chic, metteur en scène génial de l’ego, Helmut Newton s’exposera bientôt au Grand Palais en plus de deux cents images – polaroïds, tirages de travail, œuvres monumentales – choisies par June, sa veuve.

Cette rétrospective fait aussi date car elle est la première depuis la disparition de l’artiste, en janvier 2004. Elle signe ses passions et ses fantasmes, exhibe «ses» femmes comme autant de visages d’une même créature, des femmes tour à tour androgynes, fatales, offertes, dont la nudité aiguise le mystère. Des séductrices assumées grâce auxquelles ce prince du noir et blanc donne à voir une autre vision du corps, vécu moins comme un objet de désir que comme un puissant instrument d’affirmation sociale et de conquête.

Tout au long de sa carrière, qu’il démarre en 1938 en tant que photographe mondain, Newton, plébiscité par l’édition française du magazine Vogue dès le début des sixties, n’aura de cesse de libérer son travail des codes et des contraintes du passé. Dans les années quatre-vingt, ses «grands nus» s’inspirent de photos d’identité judiciaire de terroristes allemands.

Le maestro se dit sans cesse en quête de «nouvelles tensions visuelles», intrigué «par le mauvais goût, plus excitant que le prétendu bon goût qui n’est que la normalisation du regard.» Il est attiré par les gens devenus célèbres «pour de mauvaises raisons», règne en maître sur un royaume planté d’êtres riches, snobs, raffinés, blasés, voluptueux, fragiles, secrets, revenus de tout. Sexe, fêlures et pouvoir… L’art tout simplement.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...