jeudi 15 mars 2012

Mélenchon, chance ou risque pour Hollande?


Crédité de 10-11%, le candidat du Front de Gauche talonne désormais François Bayrou et se rapproche de Marine Le Pen. En attendant le verdict des urnes, ce serait un beau score, pas exceptionnel toutefois quand on regarde, dans le passé, le total de la gauche de la gauche.


Un avantage pour Hollande? La candidat socialiste est très intéressé par cette réserve de voix. En effet, Jean-Luc Mélenchon remet dans le jeu électoral des voix qui, sous la bannière de Lutte Ouvrière (Nathalie Arthaud) ou du NPA (Philippe Poutou), seraient sans doute perdue pour le second tour. Et il ramène aussi des voix parties au Front national.
Or, il ne fait aucun doute, même s'il ne veut pas participer à un gouvernement de gauche, que Jean-Luc Mélenchon appellera à voter contre Nicolas Sarkozy, et donc pour François Hollande. Ne serait-ce que parce que les communistes, qu'il représente sous l'étiquette Front de Gauche, souhaiteraient créer les conditions d'une participation à un gouvernement Hollande.

Un risque pour Hollande? Manifestement, la progression de Jean-Luc Mélenchon s'effectue en partie au détriment de François Hollande. Pour le reste, il a asséché l'extrême gauche et sans doute aussi les écologistes et un peu le FN. Or, pour le candidat socialiste, il ne serait pas bon d'être trop distancé, au premier tour, par Nicolas Sarkozy.
En outre, plus Mélenchon sera haut dans les intentions de vote, et plus il obligera François Hollande à se gauchiser, ce qu'il ne souhaite pas, par conviction et pour des raisons de crédibilité de son projet. Au total, Jean-Luc Mélenchon se renforce surtout au détriment des autres forces de gauche, mais sans beaucoup renforcer son camp. S'il poursuit sa montée, il sera plus un inconvénient qu'un avantage, du point de vue des socialistes.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...