vendredi 30 mars 2012

L'OM menacé de dégradation



Mots clés : 
Par Cyrille HaddoucheMis à jour  | publié  Réactions (3)
Didier Deschamps, mercredi soir, après la défaite de l'OM contre le Bayern Munich <br/>(0-2), au Stade-Vélodrome de Marseille.
Didier Deschamps, mercredi soir, après la défaite de l'OM contre le Bayern Munich
(0-2), au Stade-Vélodrome de Marseille.
 Crédits photo : BORIS HORVAT/AFP

FOOTBALL - Distancé en Ligue 1, le club phocéen semble avoir enterré ses dernières illusions européennes. Constat de carences.


Au bord du gouffre

Le jour d'après. À l'issue de la défaite (0-2) face au Bayern, les perspectives d'avenir du club sont aussi déprimantes que le Stade-Vélodrome pendant son chantier de rénovation. Il faut donc faire preuve d'énormément de mansuétude pour voir autre chose dans ce revers que le signe du déclin inéluctable du club marseillais cette saison. Car, au-delà même d'une probable élimination en quart de finale, qui n'a rien d'infamante en soi, ce sont les ambitions de l'OM à moyen terme qui paraissent désormais en berne. Neuvième en Ligue 1, éliminé en Coupe de France, Marseille a encore moins de chances de se qualifier pour la prochaine Ligue des champions que de réaliser un miracle à Munich mardi prochain. Et un succès de prestige face à l'OL en finale de la Coupe de la Ligue, le 14 avril prochain, ne changerait pas grand-chose au retour à l'ordinaire qui se profile côté marseillais. «Ce n'est pas une fin de saison compliquée, mais une saison compliquée. La priorité reste le championnat et la pérennité du club à laquelle nous travaillons avec Margarita Louis-Dreyfus. Il faut s'accrocher à l'envie, à l'orgueil. L'OM est une institution. Personne ne la mettra à terre, ni les médias ni les anciens présidents», veut croire Vincent Labrune, le président olympien.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...