samedi 24 mars 2012

ECONOMIE ET POLITIQUE





24/03 | 12:40 | Les Echos

Le Pape au Mexique avant Cuba

Le pape Benoît XVI est arrivé vendredi au Mexique pour un séjour de deux jours. C'est son premier voyage dans un pays latino-américain hispanophone (et son deuxième déplacement en Amérique latine en sept années de pontificat, après sa visite au Brésil en 2007), qui comprendra aussi une visite de deux jours à Cuba. Il a appelé à combattre le trafic de drogue qui ravage ce pays, estimant qu'il faut « démasquer le mal et le mensonge » des trafiquants, dont certains se disent catholiques, et combattre « l'idolâtrie de l'argent ».
Plus de 3.500 personnes l'attendaient à l'aéroport international de Guanajuato, parmi lesquelles le président mexicain Felipe Calderon. Après son arrivée prévue vers 22H30 GMT, Benoît XVI devait parcourir les 30 kilomètres séparant cet aéroport de la ville de Leon à bord de la « papamobile ».
Dans l'avion qui l'emmenait vers Leon (centre du Mexique), Benoît XVI a exhorté les catholiques à « faire notre possible contre ce mal destructeur de notre jeunesse », qui a fait 50.000 morts en cinq ans. « Notre grande responsabilité c'est d'éduquer les consciences, éduquer à la responsabilité morale », a ajouté Benoît XVI quelques heures avant d'arriver dans ce pays dont 84% des 112 millions d'habitants sont officiellement catholiques. « Nous devons faire tout notre possible pour démasquer le mal », a poursuivi Benoît XVI, dont c'est le premier déplacement en Amérique latine hispanophone. Il a aussi appelé à « démasquer les fausses promesses et les mensonges » et dénonçant « l'idolâtrie de l'argent, qui rend les hommes esclaves ».

« Geste évangélique »

Au Mexique, plusieurs associations ont appelé à un « geste évangélique » pour condamner la violence des narcotrafiquants. Selon l'ONU, 90% de la cocaïne consommée aux Etats-Unis transite par le Mexique, qui figure aujourd'hui parmi les pays les plus violents du monde. L'Eglise mexicaine a demandé aux cartels qu'ils observent une trêve lors de cette visite papale, mais seule l'organisation criminelle des Chevaliers Templiers, implantée dans la région visitée par Benoît XVI, y a répondu favorablement.
Le pape pourrait par ailleurs être confronté à des critiques sur l'étouffement des scandales de pédophilie par le Vatican. Celui-ci avait mis des dizaines d'années à réagir aux révélations sur les crimes pédophiles du fondateur mexicain des Légionnaires du Christ, Marcial Maciel Degollado, mort en 2008.
Lors de ce voyage de six jours, le pape aura un programme réduit, à un mois de son 85e anniversaire, et visitera cinq villes: Silao, Leon et Guanajuato, dans le centre du Mexique (du 23 au 26 mars), puis Santiago de Cuba et La Havane (du 26 au 28). Il ne se rendra pas dans la capitale mexicaine en raison de l'altitude (2.300 m).

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...