samedi 31 mars 2012

Cruiser OSR : possible interdiction en France



Suite à une étude française publiée dans la revue Science, le ministère de l’Agriculture a annoncé le jeudi 29 mars 2012 la possibilité d’une interdiction du pesticide Cruiser OSR, du groupe suisse Syngenta. En effet selon cette étude le pesticide utilisé sur le colza aurait des effets nuisibles sur les abeilles. Le ministère précise qu’il attendra l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) sur les résultats de cette étude, avant de prendre de décision définitive, d’ici fin mai 2012, avant la nouvelle campagne de semences prévue en juillet. Il a également demandé à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et à l’Association de coordination technique agricole (Acta) de vérifier si le résultat de leur expérimentation se retrouve effectivement sur le terrain.
Les effets du pesticide sur les abeilles selon l’étude
Les scientifiques de l’Inra et l’Acta, auteurs de l’étude publiée dans Science, ont marqué 653 abeilles en collant sur leur thorax une puce à radio-identification pour suivre leurs déplacements et ont constaté que les abeilles exposées au thiaméthoxam (composant du pesticide) avaient du mal à retrouver leur ruche ce qui entrainait la mort d’un grand nombre d’abeilles. En prenant cette mortalité en compte, un modèle mathématique a prédit que les populations d’abeilles exposées au pesticide chutaient à un niveau ne permettant plus leur rétablissement. Selon l’ONU, la mortalité des abeilles est en progression. En effet, celle-ci peut atteindre 85% dans certaines régions et cela pourrait avoir de graves conséquences sur la production alimentaire puisque la plupart des plantes, sont polonisées par les abeilles.
Réactions du groupe Syngenta
Le groupe Syngenta, numéro un mondial de l’agrochimie, quant à lui conteste les conclusions de cette étude. Selon le groupe, la quantité de thiaméthoxam administré aux abeilles lors de l’étude est trente fois plus élevée que celle du nectar de colza protégé avec le pesticide. Il ajoute qu’une abeille devrait consommer quotidiennement sept fois son propre poids en nectar, pour atteindre la quantité de thiaméthoxam retenue dans l’étude. Il conteste également les conséquences du pesticide sur le nombre d’abeilles pendant le temps de la floraison. Le pesticide Cruiser OSR est un produit fongicide et insecticide qui enrobe les semis de colza. Cet enrobage protège la plante contre les fontes de semis et contre les pucerons.
Réactions de l’Unaf et du FNE
L’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) se dit satisfaite par l’éclairage apporté par cette étude sur les effets du pesticide. Mais elle demande une interdiction immédiate de la commercialisation du pesticide. Selon elle, attendre jusqu’à fin mai serait trop tardif par rapport au calendrier de commande des graines de colza. Quant au réseau France Nature Environnement (FNE), il a salué la décision prise par le ministère. En effet, cela fait plus de quatre ans que le FNE alerte les pouvoirs publics sur les dangers de cette substance pour les pollinisateurs.

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...