vendredi 30 mars 2012

Carla Bruni : ''Dire que j'utilise ma fille pour faire campagne, ça me dégoûte''



NEWS PUBLIÉE AUJOURD'HUI, LE VENDREDI 30 MARS 2012 À 14:33
0
9
0
15 clics
"Dire que j'utilise ma fille pour faire campagne, c'est mal me connaître. C'est ignoble et cynique. Ça me dégoûte...Carla Bruni-Sarkozy ne mâche pas ses mots dans ce grand entretien accordé à Elle lorsque sont évoquées les photos volées du visage de Giulia publiées mi-mars par la presse belge. Difficile d'empêcher certains de nourrir le doute, de penser qu'attendrir les Français avec le visage d'une petite fille de 5 mois pouvait booster la cote de popularité d'un candidat. L'épouse de Nicolas Sarkozy s'est fendue d'un long communiqué sur son site officiel et revient sur les circonstances du "vol" dans le féminin...
"Ce jour-là, nous ne pensions pas avoir été suivis, je ne lui ai pas couvert le visage ni la tête, car il faisait chaud. J'allais chez le pédiatre et, en sortant, j'ai aperçu un photographe. J'ai mis la petite dans la voiture et je suis allée le voir. Il m'a affirmé qu'il ne publierait pas les photos, mais il y avait trois autres paparazzis... Qu'y puis-je ?" Carla Bruni se refuse même à évoquer dans la presse ses enfants, sa fille comme son fils de 10 ans, Aurélien, né de sa relation avecRaphaël Enthoven. "Je trouve ça impudique, inutile et dangereux." Quant à Nicolas Sarkozy, il reste d'une grande discrétion à propos de sa fille : "Ce n'est pas un sujet de campagne. (...) Je vous dirai juste qu'elle a du caractère", déclare-t-il cette semaine dans Paris Match.
Autre mise au point de la première dame, concernant les coulisses de l'émission Des Paroles et des actes sur France 2 dont Nicolas Sarkozy était l'invité le 6 mars. Alors que le candidat UMP est sur le gril, Carla déclare devant témoins qu'ils "sont des gens modestes". Des paroles largement commentées et moquées, mais comprises de travers selon Carla : "Pendant cette émission, (...) j'ai trouvé qu'il parlait simplement, sans prétention ni arrogance, comme toujours. C'était cela, la modestie."
De quelle manière, Carla a-t-elle changé ? La vie s'en est chargée pour elle plus que les lambris de l'Élysée : "J'ai toujours changé. Quand j'ai arrêté d'être mannequin pour faire de la musique ; quand j'ai fait de la scène alors que je ne m'en sentais pas capable ; quand j'ai commencé à écrire pour moi, plus que pour les autres. Jeune, je souhaitais ne jamais me marier et je ne voulais pas d'enfants, pour rester libre. Puis j'ai changé et j'ai eu mon petit garçon, j'ai épousé Nicolas, et notre petite fille est née. Là encore, j'ai changé." Carla reconnaît enfin que son investissement au sein de sa fondation l'a "rivée au réel" que son "champ de vision s'est élargi". "J'aurais voulu rester à l'époque bénie de la jeunesse où tout le monde était vivant, où mon frère n'était pas mort [Virginio est mort du sida en 2006, NDLR], mes amis n'étaient pas morts. C'est la mort qui vous fait changer, le réel, en fait. Bref, être l'épouse du chef de l'État demande quelques ajustements, mais ce ne sont pas des changements profonds."
Retrouvez l'intégralité de cette interview de Carla Bruni dans le magazine Elle, en kiosques le 30 mars 2012.
PLUS DE CARLA BRUNI SUR PUREFANS
    
CRÉER UNE FAN ZONE

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...