dimanche 25 mars 2012

Benoît XVI prône la paix et la justice au Mexique



 - Publié le 25/03/2012 à 20:33
  • Partagez sur Facebook
  •  
  • Partagez sur Twitter
  •  
  •  
  • Partagez sur LinkedIn
  •  
  • Envoyer par email

par Philip Pullella et Miguel Gutierrez
LEON, Mexique (Reuters) - Benoît XVI a exhorté dimanche les Mexicains, lors d'une messe en plein air géante à Leon, à promouvoir avec vigueur la paix et la justice dans un pays où la guerre des cartels de la drogue a fait des dizaines de milliers de morts.
Pour son dernier jour dans le deuxième pays catholique de la planète après le Brésil, le pape a célébré l'office dominical devant une foule de fidèles vibrant de foi estimée par les organisateurs à 300.000 personnes.
La messe avait été organisée par un beau temps ensoleillé au parc du Bicentenaire de Leon où le souverain pontife a fait son entrée dans sa "papamobile" en arborant, au ravissement de ses hôtes, un immense sombrero noir et blanc.
Il a déclaré prier pour que les Mexicains aient la force "de promouvoir avec vigueur la paix, l'harmonie, la justice et la solidarité".
Dans son allocution d'ouverture, l'archevêque de Leon, Mgr José Martin Rabago, a dénoncé "la peur, l'impuissance et les souffrances" engendrées par la guerre des cartels de drogue.
Le prélat n'a pas mâché ses mots en détaillant les souffrances d'un pays où la guerre entre les cartels de la drogue et les pouvoirs publics a fait plus de 50.000 morts ces cinq dernière années.
"Nous avons vécu des périodes de violence et de mort qui ont engendré une sensation pénible de peur, d'impuissance et de chagrin", a-t-il dit lors de son allocution. Le prélat a condamné les "racines perverses" des problèmes du Mexique en citant la pauvreté, le manque d'occasions, l'impunité, l'injustice et la croyance de certains sur l'importance d'accumuler les richesses et le pouvoir.
"La majorité écrasante de notre peuple ne souhaite pas emprunter le chemin de la mort et de la destruction. Il aspire à vivre en paix", a déclaré l'archevêque devant le pape.
Auparavant, le président mexicain Felipe Calderon avait convié huit personnes à s'entretenir avec le Saint-Père, dont la soeur d'un étudiant mort d'une balle perdue lors de tirs dans une rue, une personne longtemps retenue prisonnière par un gang ou encore des proches d'un policier mort dans la lutte contre les "narcos".
La première journée de Benoît XVI au Mexique a été assombrie samedi par de nouvelles accusations selon lesquelles le Vatican aurait dissimulé pendant des décennies des preuves d'actes pédophiles de la part de l'un des plus célèbres prêtres mexicains.
LÉGIONNAIRES DU CHRIST
Dans un ouvrage intitulé "La voluntad de no saber" (La volonté de ne pas savoir), les auteurs affirment avoir eu connaissance de plus de 200 documents confidentiels issus des archives du Vatican.
Selon eux, ces documents montrent que la hiérarchie de l'Eglise catholique a ignoré les plaintes reçues au sujet de la consommation de drogue et des agressions commises contre des séminaristes par le défunt père Marcial Maciel, fondateur de la congrégation de la Légion du Christ.
Par ailleurs, des victimes d'agressions sexuelles de la part de prêtres catholiques au Mexique ont sollicité une audience auprès du pape, arrivé vendredi dans ce pays, mais ils n'ont pas obtenu de 

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...