samedi 11 juin 2011

Restrictions sur Deezer : la fin du juke-box gratuit en ligne ?


Illustration : Marthe Poulain
Ecouter de la musique en ligne sans payer va devenir encore plus difficile : après Spotify, c'est au tour du français Deezer de limiter la durée d'écoute gratuite, à cinq heures par mois. Etes-vous vraiment prêts à vous abonner aux services de musique payants, ou avez-vous découvert des alternatives ?
Le PDG de Deezer, Axel Dauchez, explique cette nouvelle stratégie ce lundi, dans une interview à Libération. La plate-forme musicale va être modernisée, mais l'essentiel n'est pas là :
« C'est aussi, maintenant que l'on a prouvé notre capacité à recruter des abonnés payants en grand nombre [plus d'un million selon Deezer, grâce à son association avec Orange, ndlr], la mise en place de nouvelles conditions d'accès qui doivent nous permettre de faire évoluer notre modèle afin d'inciter nos utilisateurs réguliers à s'abonner […].
C'est pourquoi nous avons décidé, après en avoir longtemps discuté avec les maisons de disques, de limiter à cinq heures par mois l'écoute gratuite. »

Pascal Nègre voulait limiter le nombre d'écoutes

L'industrie du disque ne peut effectivement qu'applaudir. Selon elle, un accès à la fois gratuit et illimité à la musique n'est pas envisageable. Son représentant le plus célèbre, Pascal Nègre, avait même dévoilé à Rue89 une solution plus radicale. Pour inciter les internautes à passer au payant, le patron d'Universal suggérait de limiter le nombre d'écoutes d'un même morceau :
« Quatre écoutes, c'est suffisant pour savoir si on veut acheter un titre. »
Comme son concurrent suédois Spotify, Deezer s'était d'abord contenté d'entrecouper de pubs les écoutes gratuites. Une solution a priori acceptable par les internautes, mais qui peut vite taper sur les nerfs : ces temps-ci sur Spotify, par exemple, impossible d'écouter un disque sans se voir rappeler tous les quarts d'heure qu'un constructeur automobile français offre une console de jeu de marque japonaise pour l'achat d'une voiture. De quoi gâcher le plaisir.

Proposez-nous vos alternatives

Suivant là encore Spotify, Deezer a donc opté pour la limitation du temps d'écoute gratuit. Le Français va même plus loin. Spotify n'offre que dix heures d'écoute gratuite par mois, Deezer en concèdera deux fois moins aux internautes. En espérant que cela suffira à les convaincre de débourser 9,99 euros par mois pour un accès illimité.
L'ère du juke-box en ligne gratuit est-elle vraiment finie ? « Y a pas que Deezer et Spotify dans la vie », s'insurgeaient déjà de nombreux riverains de Rue89 il y a deux ans, en présentant leurs alternatives. Depuis, le débat n'a pas changé, mais le marché a beaucoup évolué : on attend donc vos nouveaux bons plans dans les commentaires !
Illustration : Marthe Poulain

Les horloges électroniques avancent plus vite en Sicile


Une horloge électronique (Flickr/J Setiawan/CC).
Des centaines d'horloges numériques qui affichent plus de quinze minutes d'avance. C'est le mystère qui passionne toute la blogosphère sicilienne depuis quelques jours. Rayonnement extra-terrestre ? Farces de poltergeists ? Ou conspiration contre les éternels retardataires que sont tous les Siciliens ? Alors que les experts n'ont pas de réponse, le phénomène alimente les fantasmes.

« J'arrivais tout le temps en avance au travail »

Depuis environ trois semaines, toutes les horloges numériques de Sicile avancent de vingt à quinze minutes. A Catane, l'épicentre du phénomène, Andrea De Luca et Francesco Nicosia, deux jeunes experts en électronique, ont lancé un appel à témoignage sur Facebook. Ils ont reçu un millier de réponses. Contacté par Rue89, Francesco explique :
« Je me suis rendu compte que quelque chose n'allait pas, à force d'arriver au travail en avance. J'ai commencé à enquêter un peu, et j'ai remarqué que je n'étais pas le seul à qui cela arrivait. »

Des explications invraisemblables

Au début, chacun y va de sa technique. Il y a ceux qui balancent leur réveil, ceux qui passent des heures à relire la notice… Et puis il y a ceux qui pètent les plombs parce qu'ils ont plusieurs horloges numériques à la maison. « Ça peut arriver sur une horloge, mais sur toutes ? Et puis toutes celles de la ville ? Et toutes celles de la Sicile ? » s'exclame Francesco, qui exagère un peu, alors que le phénomène semble se propager et toucher tous les appareils électroniques qui affichent l'heure.
Les plus fantaisistes se sont lancés dans des explications toutes les plusinvraisemblables (en italien) les unes que les autres. Esprits, tempête solaire, radioactivité, invasion extra-terrestre, fin du monde, champs magnétiques émis par l'Etna… L'île a déjà des antécédents en matière de phénomènes inexpliqués. Il y a quelques années, des appareils électriques prenaient soudainement feu un peu partout dans l'arrière-pays sicilien, tandis que les fanatiques annonçaient le retour de Satan.

Le problème viendrait du réseau électrique

Heureusement le professeur Emmanuele Dilettoso, du département d'ingénierie électrique de l'Université de Catane, est intervenu sur une chaîne locale pour calmer les ardeurs :
« Cela pourrait provenir des nouveaux générateurs d'énergie du réseau, ou des implants photovoltaïques, qui ne sont pas auto-réglés. Il se peut que des petites variations de fréquence ne soient pas compensées de façon adéquate. »
Le suspect numéro un s'avère être le réseau électrique sicilien. En cause donc, lescâbles électriques sous-marins qui sont actuellement en maintenance.
Photo : une horloge électronique (J Setiawan/Flickr/CC).
A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

Deux militaires français tués en Afghanistan

Un lieutenant du 3e Régiment d'Hélicoptères de Combat d'Etain est mort lorsque son appareil s'est écrasé, "dans des conditions météorologiques très difficiles", selon le ministère de la Défense. Un caporal du 35ème Régiment d'Infanterie de Belfort s'est, lui, mortellement blessé avec son arme.
Avec les deux derniers décès annoncés ce vendredi par le ministère de la Défense, le bilan dessoldats français tués en Afghanistan depuis 2001 est désormais de 61. Mais les militaires dont la mort a été rendue publique en cette fin de semaine ne sont pas tombés dans une embuscade des talibans : ils ont été tués accidentellement dans deux accidents distincts. 

Dans le premier accident, qui s'est produit vendredi en fin de journée, un hélicoptère Gazelle s'est écrasé à une vingtaine de kilomètres deBagram "dans des conditions météorologiques très difficiles", selon le communiqué du ministère. Le chef de bord, un lieutenant du 3e Régiment d'Hélicoptères de Combat d'Etain, a été "mortellement blessé", et le pilote a été "gravement blessé". Les deux militaires blessés dans l'accident ont été récupérés par une équipe de secours de la coalition CSAR (combat search and rescue) et héliportés vers l'hôpital militaire américain de Bagram où le chef de bord est décédé des suites de ses blessures, selon le site du ministère de la Défense. Un dispositif militaire de la coalition a été déployé pour sécuriser la zone de l'accident. Le bataillon hélicoptères français, qui compte 13 appareils, est déployé à Kaboul.
Il se blesse avec son arme de retour de mission
Par ailleurs, le même jour, "un caporal du 35ème Régiment d'Infanterie de Belfort, embarqué à bord d'un véhicule blindé et en retour de mission vers la base de Tagab, s'est mortellement blessé avec son arme", selon le même communiqué.
Ce militaire a été immédiatement évacué vers l'hôpital militaire de Kaboul où il est décédé des suites de ses blessures dans la nuit, précise le site du ministère. "Une enquête confiée à la prévôté est en cours pour déterminer les circonstances de l'accident", selon le ministère.
Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a exprimé aux familles et aux proches des défunts "sa plus vive émotion".

Une bijouterie braquée en Seine-et-Marne

Une bijouterie située au centre commercial de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) a été braquée samedi par deux malfaiteurs qui ont fait main basse sur les bijoux d'une valeur de 60.000 euros.

Deux jeunes non identifiés, "sans armes de poing mais armés de bombes à gaz lacrymogènes et de marteaux, ont cassé la vitrine de la bijouterie" et se sont emparés des bijoux d'une valeur estimée à 60.000 euros, a indiqué cette source, sans préciser l'heure du braquage. Les deux jeunes, dont l'âge n'a pas été révélé, sont repartis avec le butin

et se sont perdus dans la nature. Les enquêteurs effectuent "des recoupements d'informations qui peuvent conduire vers une piste", étant donné que le mode opératoire ne leur est pas inconnu, a expliqué cette source en début de soirée.  

Ejecté d'un camping-car, un enfant décède sur l'autoroute A9

L'enfant de neuf ans est décédé samedi après-midi dans un accident qui s'est produit à hauteur de Fabrègues, dans le sens Béziers-Montpellier. Il a été éjecté d'un camping-car après une collision avec un autre véhicule.

pompiers secours 18 urgence
Drame de la route dans l'Hérault. Un enfant de neuf ans est décédé samedi après-midi vers 16 heures dans un accident qui s'est produit sur l'autoroute A9 à hauteur de Fabrègues, dans le sens Béziers-Montpellier, a-t-on appris samedi auprès du service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de l'Hérault.
L'enfant se trouvait à bord d'un camping-car immatriculé en Haute-Garonne. N'étant a priori pas attaché, selon les pompiers, la jeune victime a été éjectée du camping-car suite à une collision avec un véhicule de tourisme qui aurait fait une embardée. L'accident a également fait quatre blessés légers: il s'agit des parents de l'enfant, de son cousin et de son frère jumeau, a précisé le Sdis 34. 

Ma liste de blogs

PARTAGER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...